CRLL - Centre régional des lettre et du livre
La Fabrique à Rêves - Coup de coeur

Le mystère Henri Pick, David Foenkinos
Gallimard

« Il était une fois une bibliothèque où se mêlent des centaines de récits tous plus ou moins mauvais ou bons, farfelus ou tragiques, étranges ou soporifiques, une bibliothèque dans laquelle chacun peut déposer ses manuscrits refusés par les maisons d’édition, une bibliothèque imaginée par Jean Pierre Gourvec, bibliothécaire de la ville de Crozon en Bretagne en hommage à Brautigan une bibliothèque des livres refusés.

C’est dans cette bibliothèque que Delphine, éditrice parisienne originaire de Crozon, et son compagnon écrivain, en vacances dans la région, visitent cette collection de textes improbables et y dénichent un chef-d’œuvre intitulé « les dernières heures d’une histoire d’amour » d’un certain Henri Pick. Pour Delphine, ce roman est une perle littéraire qu’il faut publier. Hélas, le génie méconnu est mort depuis deux ans. Madeleine sa veuve apprend avec stupeur que son mari écrivait. Pourquoi n’en a-t-il jamais rien dit ? Lui qui était pizzaïolo ne lisait jamais et n’avait écrit que des listes de courses.

Flairant un coup superbe, Delphine décide de publier le livre chez Grasset où elle travaille. Un vrai succès, la carrière posthume d’Henri Pick est foudroyante. Et si toutefois cette affaire n’était qu’une supercherie ? Rouche, un ancien critique littéraire très antipathique va s’attacher à le prouver. Il décide alors d’enquêter pour prouver que son intuition est bonne.

Qui était vraiment Henri Pick ? Pourquoi avoir caché son talent d’écriture ? Est-ce vraiment lui qui a écrit ce roman ? S’ensuit toute une description du milieu littéraire et du milieu de l’édition faite avec une certaine forme d’humour un poil corrosif. On y croise des personnages un peu cabossés par la vie à l’image de Joséphine, la fille d’Henri Pick, Magali la nouvelle bibliothécaire de Crozon, personnages sur lesquels le succès du livre d’Henri Pick va avoir un impact avec des répercussions pas toujours faciles à vivre. À côté de ces protagonistes fictifs coexistent des personnalités du monde littéraire actuel comme le patron d’Albin Michel par exemple, ou François Busnel dans un passage plein d’humour racontant l’interview de Madeleine, la veuve de Pick pour l’émission « La grande Librairie ».

C’est en lisant l’Avortement de Richard Brautigan que David Foenkinos a eu l’idée d’écrire ce livre qui peut être qualifié de roman du roman. Y sont évoquées les vicissitudes de l’inspiration d’un auteur qui peut connaitre le succès (comme lui avec Charlotte) mais aussi la panne sèche et l’échec, tout comme sont dépeintes les facettes plus ou moins reluisantes du monde de l’édition présidant parfois au destin invraisemblable d’un ouvrage, bref à la construction de toute pièce d’un best-seller.

J’ai beaucoup aimé ce livre. C’est un récit réjouissant, à la fois humoristique et polar, avec une vision hilarante des coulisses du milieu littéraire.

Un très bon Foenkinos. »

La Fabrique à Rêves (France M.)
Coup de coeur à retrouver sur le site de vente en ligne de l’association Libr’Aire.

Imprimer
Rédigé le 16 June 2016 par Le CRLL, actualisé le 15 June 2016
Passion d’automne 2017 Du 1 au 30 novem­bre, le fes­ti­val pas­sion d’automne, porté par l’asso­cia­tion Libr’Aire, revient à l’échelle des Hauts-de-France FISAC 2017 Le Fonds d’inter­ven­tion pour les ser­vi­ces (FISAC), outil essen­tiel de conso­li­da­tion et de déve­lop­pe­ment du com­merce et de l’arti­sa­nat de proxi­mité, est ouvert aux librai­res. L’appel à pro­jets est (...) Coup de coeur de La Forge Lecture détente ! Aides à l’ani­ma­tion SOUTIEN AUX PROJETS ANNUELS D’ANIMATIONS CULTURELLES DES LIBRAIRIES INDEPENDANTES ET DES POINTS DE VENTE DE LIVRE INDEPENDANTS EN HAUTS-DE-FRANCE Objectifs Contribuer à l’amé­na­ge­ment cultu­rel des (...)