CRLL - Centre régional des lettre et du livre
François Duprat en résidence-mission au CRLL

Le CRLL accueillera François Duprat à partir du 15 octobre 2016 dans le cadre d’une résidence-mission dédiée à la médiation autour de la bande dessinée. Neuf librairies des Hauts-de-France sont partenaires :
- Au pied de la lettre (Arras)
- Bulle en stock (Amiens)
- Andy & Marcel (Lille)
- Mots et Merveilles (Saint-Omer)
- Par Mots et Merveilles (Maubeuge)
- Les Lisières (Roubaix)
- Pages d’encre (Amiens)
- Le Marais du livre (Hazebrouck)
- Cap Nord (Arras)

Cette résidence s’inscrit dans un partenariat avec la DRAC Nord-Pas de Calais - Picardie, l’association Libr’Aire et le CR2L Picardie.

Né en 1976 sous le signe du Dragon à Toulouse, François Duprat se lance à corps perdu dans la BD en passant par les Beaux-arts de Tournai en Belgique. Il y rencontre Vanyda avec qui il crée le fanzine Porophore.
Ensemble, ils réalisent L’année du dragon entre 2003 et 2005, et L’année de la chèvre en 2016 (éditions La Boîte à bulles).
Entre temps, seul, il aura créé une série jeunesse Léo Cassebonbons (éditions Petit à petit, 2003-2008), puis Il fera beau demain (éditions Carabas, 2008) et Mon cousin dans la mort (éditions La boîte à bulles, 2014).
Il publie aussi des récits plus « ado-adultes » tels que Y a du monde au portillon (éditions Carabas, 2010), Space Kariboo (éditions La boîte à bulles, 2014) et La soif du samedi soir, scénarisé par Frédéric Duprat (éditions Onapratut, 2016).
Il travaille actuellement sur Lille, au sein de l’association La Malterie, où il partage un atelier avec Olivier Perret, Gaël Henry et Paul Bona.

Pour suivre ses actualités, rendez-vous ici.

Imprimer
Rédigé le 10 octobre 2016 par Le CRLL
« Désir et frus­tra­tion » C’est dans l’arti­cle consa­cré aux éditions Cours tou­jours que Dominique Brisson dési­gne ainsi les deux éléments fon­da­men­taux qui ont pré­sidé à la créa­tion de cette belle maison, il y a de cela sept ans, (...) « Un enfant qui lit est un enfant sauvé » À en croire les pro­mes­ses de l’intel­li­gence arti­fi­cielle (pro­non­cez « i-a » pour en être) ou ses mena­ces (pro­non­cez « eh ! aïe ! », à l’amé­ri­caine) et à l’heure des algo­rith­mes, la notion même d’auteur (...) Eulalie n°28 - décem­bre 2018 Selon la défi­ni­tion consa­crée, dans une revue, l’éditorial reflète une orien­ta­tion géné­rale. Ici, par­lons d’orien­ta­tion « régio­nale » puisqu’il s’agit de la revue de l’Agence régio­nale du Livre et de la (...) « Et les fruits pas­se­ront les pro­mes­ses des fleurs... » Que de rendez-vous, de sug­ges­tions de lec­ture, d’invi­ta­tions aux ren­contres et au par­tage dans ce numéro 27 d’Eulalie ! Saison des récol­tes et des ven­dan­ges, l’automne a aussi vu s’épanouir les (...)