CRLL - Centre régional des lettre et du livre
Vincent Di Martino

Biographie
Bibliographie
Extraits

Biographie

Spécialité : romans, nouvelles

Vincent Di Martino est né en 1955 à Roubaix où ses parents sont venus s’installer après avoir quitté leur Italie natale. La famille comprendra cinq enfants dont Vincent est l’aîné. À dix-neuf ans, il entre comme ouvrier spécialisé dans une grande entreprise textile : la Lainière de Roubaix. Dès l’année suivante, il est élu délégué du personnel. Puis, il assume d’importantes responsabilités syndicales dans l’entreprise et au niveau du syndicat CFDT HACUITEX de Roubaix-Tourcoing. Il participe ainsi à la lutte contre les fermetures qui touchent durement les entreprises textiles de l’agglomération. En 1983, par le biais de la formation permanente, il reprend des études abandonnées avant le Baccalauréat et il décroche son droit d’entrée à l’université de Lille III où il suit une Licence « Administration Économie Social ». Il reste treize ans à la Lainière, puis travaille une vingtaine d’années dans le bâtiment essentiellement en tant que technicien-chauffagiste. Cette profession lui permettra d’intervenir dans de nombreuses entreprises du Nord-Pas-de-Calais, mais également chez les habitants de cette région. Vincent Di Martino manifeste très jeune un intérêt pour la lecture et le goût de l’écriture ne le lâchera jamais. À dix-huit ans, il écrit et met en scène une pièce de théâtre satirique sur les conditions imposées aux chômeurs : La raison du plus faible, qu’il monte avec des amis. Très investi dans le monde associatif, il écrit sans les publier des nouvelles et des poèmes. Le Couloir de l’Horloge est son premier roman. Inspiré d’une lutte avec occupation d’usine à la Lainière, ce texte fait la part belle à l’imagination. Si les mots visent droit au cœur, ils invitent aussi le lecteur à la réflexion sur la fragilité d’un avenir commun.

Bibliographie

Le Couloir de l’Horloge, roman, Éditions Le Temps des Cerises, juillet 2011

Extraits

2002. Cette journée de fin d’année avait plutôt bien commencé. J’avais réussi à parcourir la distance qui mène de ma chambre à la cuisine sans encombre ; fait attention à mettre du café dans le filtre avant d’allumer la cafetière électrique et même pensé à y verser de l’eau. C’est très important de bien commencer une journée.
Seulement voilà, ce sont souvent de tout petits riens qui la font basculer du bon ou du mauvais côté. Un moment d’inattention, un instant de relâchement et l’on se retrouve avec une éclaboussure de café sur la chemise, une fuite d’eau, des clefs disparues, une batterie à plat, un jour d’anniversaire oublié. Bref, la vie devient parfois « une chienne de vie » comme le chante Jef Kino.
Bon, alors ce matin-là, ça allait plutôt bien. J’avais même réussi à trouver une tasse propre sur le bord de l’évier qui débordait de la vaisselle de la semaine. C’était vendredi, encore une journée à tirer et je serais en repos pour deux jours. Autant dire que j’y étais presque.
C’est le soir que ça a commencé à déraper.
Youssef et moi, malgré les gelées, nous avions fini le chantier à la date prévue et les sourires du boss échangés avec le client nous mettaient à l’abri des heures supplémentaires de dernière minute. L’heureux propriétaire de la toute nouvelle véranda nous avait même demandé si une petite canette nous ferait plaisir. Une bière pour des maçons, ça lui semblait naturel, sauf que Youssef ne boit pas d’alcool (en public surtout) et moi, en plein hiver, j’aurais préféré autre chose avec une trentaine de degrés d’alcool supplémentaires ; seulement voilà, il n’avait rien d’autre en magasin.
J’étais resté avec ma soif et un mauvais goût dans la bouche. Ça s’est compliqué dans la camionnette quand j’ai mis la main sur mon paquet de Gitanes vide. J’allais rarement à Roubaix et je n’entrais jamais dans un café, mais la route était encore longue jusque chez moi et j’avais besoin de fumer. À cette heure-là, j’étais sûr de ne rien trouver en dehors de la ville, j’ai donc décidé de m’arrêter au premier débit de tabac que je rencontrerais.
J’étais assis seul mais peinard à une table lorsqu’il a poussé la porte du bistrot et je l’ai reconnu au premier regard. Visage bouffi, yeux vitreux, teint blême. Une goutte de morve pendait au bout de son nez gelé. Il tenait de la main gauche la laisse d’un petit chien au poil blanc qui se blottissait entre les jambes d’un vieux jean tout chiffonné. Il a vaguement levé la tête. Il ne m’avait pas vu. Le patron l’a refoulé vite fait à l’extérieur. Il ne voulait pas de « ça » chez lui. Quelques clients se marraient. Il n’a rien dit et s’en est retourné. J’aurai dû réagir mais je l’ai laissé s’en aller.
Cette apparition m’a salement secoué. C’était Jean-Marc Delannoy. Lui, autrefois si fier, était devenu une loque humaine. Vision si troublante que j’ai fermé les yeux.

Imprimer
Rédigé le 29 November 2011 par Le CRLL
Thierry Moral Biographie Bibliographie Extraits Animations http://www.tmo­rens­cene.fr/livres/ [1 -]Biographie Spécialités : Auteur de roman Auteur de textes jeu­nesse Description D’ori­gine his­pano-polo­naise, élevé (...) Marie Desmaretz Biographie Bibliographie Extraits Animations (Photo de février 2017) [1 -]Biographie Spécialité : poésie A obtenu le Prix de Poésie de la Ville de Calais 2015 (Prix Edmond Roche) Description Née un (...) Jacques Guiset Biographie Bibliographie Animations Site inter­net : http://jac­ques-guiset.fr/ Biographie Le Docteur Jacques Guiset, est né en 1944 dans le Nord et il passe son enfance dans une petite ville (...) Francis Carpentier Biographie Bibliographie Animations Contact : fran­cis.car­pen­tier2 free.fr Site inter­net : http://www.le-capi­tal-des-mots.fr/2... http://nou­vel­le­re­vue­mo­derne.free.fr... Biographie Je suis né en (...)