CRLL - Centre régional des lettre et du livre
Pierre Delannoy

Biographie
Bibliographie
Extraits

Biographie

Spécialité : Poésie, romans, nouvelles

Pierre Delannoy né le 15 juin 1946 à Ferques ( 62) par un hasard symbolique dans la maison sise sur le carreau de fosse d’Elinghem. Fils, petit fils et arrière petit fils d’ouvriers des mines du secteur d’Auchel ( 62) où il a vécu la majeure partie de son existence. Professeur d’Histoire Géographie au lycée d’Auchel. Retraité, marié à une enseignante. Deux enfants et 5 petits enfants. A consacré une grande partie de sa carrière aux enfants en difficulté scolaire. Il fut l’un des premiers coordonnateurs ZEP dans le Pas de Calais. Président du FJEP amicale Laique d’AUCHEL pendant 15 ans, très attaché au mouvement de l’Education Populaire. Médaille d’or nationale de la ligue de l’enseignement -Chevalier de l’Ordre national du Mérite Choriste depuis 1956 dans le Groupement Musical « Travail et joie » AUCHEL, passionné par les instruments anciens (flûtes à bec) Actuellement animateur de l’ensemble Re-naissance avec lequel il a enregistré 2CD. Amoureux de la langue picarde et de sa variante CHTI. Auteur de poésies, chansons et nouvelles. Nombreux prix littéraires dans ce domaine. Connaisseur de l’histoire de sa région, travaille avec l’office de tourisme d’Artois com à la restauration de la route du patois autour d’Houdain et sur différents projets de parcours touristiques. Il est depuis 5 ans présentateur du Noël en chti de Wazemmes. Succédant au regretté Robert Lefebvre. Parution en 2011 d’un recueil de nouvelles ‘(français picard ) avec la collaboration du photographe belge Carl Uytterhaegen..

Bibliographie

- Dans le domaine musique chanson 2 CD
« canchons d’ichi et d’achteure » : édité par ECHOS 62. En collaboration avec Artois lys et le conseil de l’Europe ( conservation du patrimoine)
« In va os conter canter Noê » recueil de chants de Noël ; créations ou adaptations en picard artesien( chti)

- Dans le domaine de l’écrit
« Tiête ed bos » editions Engelaere recueil de nouvelles bilingues Français picard, photgraphies de Carl Uytterhaegen (voir Eulalie n° 7), préface d’Alain Dawson.
Une nouvelle dans le recueil 2011 »ch’est in picard » du CRDP d’Amiens.

Extraits

1er prix concours de nouvelle de Saint Quentin 2003

« Bonjour Monsieur l’ingénieur »
« -bonjour Julien ! »
Julien Lefebvre , tout in tortinant sin béret du diminche inteur ses viell’s mains machuquées, mile du coin d’l’oeul Monsieur Salins l’ingénieur d’ech puits d’fosse Saint Nicolas à Cauchy à la tour. Ch’est Diminche, jour d’nou Seigneur , ch’ Ju-yen i est v’nu à pied d’sin villache ed Valhuon pour assister à l’ grand messe à l’église ed Cauchy. Ch’est pont qui ni crot cor à ch’bon Diu, mais in sait ti jamais... Et pis ch maît’e porion d’eul fosse ed Saint Nicolas, d’ù qui travalle, i étot à s ‘n’habitude d’sous l’portal à l’intrée d’l’église, à pointer ches ouveriers d’eul fosse. Ch’Ju-yen cha n’i f’ra un bon point que ch’maît’e i l’o aperchu. Faut qui pinse à s’pinsion., Ju-yen.... Et pis y a aut’e causse qui l’tracasse… Ch’est pour cha qui s’est arringé pour s’treuver d’zus l’kemin de Mr l’ingenieur. D’habitude I n’a pont trop querre de s’faire armarquer, i est pont ainsi qu’sin père- Sin père ech’tot un sapré zique. I étot marqué au rouche. I s’étot fait r’marqué, à ch’puits d’Saint Nicolas. I avot foutu d’sus la gueule d’ech porion qui avot mis à bas eine berline in prétextant qu’i avot d’eul tierre ed dins. Tout l’fosse savot que ch’ tot li, ch’te sale biête ed porion, qui d’timps in timps jech’tôt des pugnies d’tierre ed’dins ches berlines. Surtout quand qui n’avot eine dint cont’e ech chef d’eine équipe d’abatteus qui li, bien sûr, l’avot dins l’nez. … Ch’maît’e i dijot qu’cheulle berline n’étot pont valab’e, car n’y avot d’eul tierre ed d’dins. Alle n’étot donc point payée à ch’l’ équipe. Ch’cop lo, Firmin sin père à ch’ Ju-yen, i avot surprind ch’maît’e in pleine action. Adon I avot point pu artenir sin poing d’partir. Evidemmint, Firmin, i avot té rinvoyé. Mais tout l’fosse alle s’étot mis in grève par solidarité Firmin lu z’avot dit d’arrêter cha , qu’euch tot pont l’momint d’faire grève, i avot du stock. Et pis ech chef ed criblache, un comarate d’école, i avot dit à Firmin qu’les choses alles pouvottent s’arringer…

La retraite du Julien ( La traduction)
« Bonjour Monsieur l’ingénieur »
« Bonjour Julien ! »
Julien Lefebvre, tout en tordant son béret du dimanche entre ses vieilles mains meurtries, observe du coin de l’œil Monsieur Salins, ingénieur du puits de la mine St Nicolas à Cauchy à la Tour. C’est dimanche, jour du seigneur, Julien est venu à pied de son village de Valhuon, pour assister à la grand messe en l’église de Cauchy. Il n’y croit plus beaucoup au bon Dieu, mais sait on jamais ……Et puis le maitre porion de la mine St Nicolas, où il travaille, se tient comme à son habitude sous le portail à l’entrée de l’église, où il pointe tous les ouvriers mineurs. Julien sait que si le maitre l’aperçoit il sera bien noté. Il faut bien qu’il pense à sa future retraite, Julien….D’autant plus qu’une autre question le tracasse …c’est à cause de cela qu’il s’est arrangé pour se trouver sur le chemin de Monsieur l’ingénieur. D’habitude il n’aime pas trop se faire remarquer. Il n’est pas comme son père –son père c’était un sacré bonhomme. Il était souligné au crayon rouge sur les registres de la mine. Souvent, il s’était fait remarqué au puits de St Nicolas. Il avait, même, assommé un porion qui avait déclassé une berline en prétextant qu’elle contenait plus de terre que de charbon. Tous les ouvriers de la mine savaient que c’était ce sale type de porion, qui, de temps en temps jetait des poignées de terre dans les berlines. Le plus souvent quand il avait une dent contre le chef d’une équipe d’abatteurs qui lui, bien sûr, l’avait dans le nez….Le chef disait que la berline n’était pas valable, car il y avait de la terre dedans. Elle n’était donc pas payée à l’équipe. Une fois, Firmin le père de Julien, avait surpris le porion en pleine action. Alors il n’avait pu empêcher son poing de partir. Evidemment, Firmin avait été renvoyé. Mais tous les ouvriers du puits s’étaient mis en grève par solidarité. Firmin avait tout de suite dit que ce n’était pas le moment de faire grève, il y avait du stock (beaucoup trop de charbon invendu). Et puis le responsable du tri du charbon, un camarade d’école avait dit à Firmin que les choses pouvaient s’arranger.

Imprimer
Rédigé le 17 October 2011 par Le CRLL
Thierry Moral Biographie Bibliographie Extraits Animations http://www.tmo­rens­cene.fr/livres/ [1 -]Biographie Spécialités : Auteur de roman Auteur de textes jeu­nesse Description D’ori­gine his­pano-polo­naise, élevé (...) Marie Desmaretz Biographie Bibliographie Extraits Animations (Photo de février 2017) [1 -]Biographie Spécialité : poésie A obtenu le Prix de Poésie de la Ville de Calais 2015 (Prix Edmond Roche) Description Née un (...) Jacques Guiset Biographie Bibliographie Animations Site inter­net : http://jac­ques-guiset.fr/ Biographie Le Docteur Jacques Guiset, est né en 1944 dans le Nord et il passe son enfance dans une petite ville (...) Francis Carpentier Biographie Bibliographie Animations Contact : fran­cis.car­pen­tier2 free.fr Site inter­net : http://www.le-capi­tal-des-mots.fr/2... http://nou­vel­le­re­vue­mo­derne.free.fr... Biographie Je suis né en (...)