Anne Letoré

Biographie
Bibliographie
Extraits
Animations


Biographie

Spécialité : Roman, nouvelles

Description

Il y a une vingtaine d’années je suis arrivée à Lille pour raison professionnelle. Dès les premiers terrils vus de l’autoroute j’ai tout de suite su que je venais de changer de pays, et donc de mentalité.
Picarde de naissance, donc plutôt d’esprit rural, j’ai été choquée par le côté fortement industriel du Nord : pas une campagne sans bâtiment, sans usine... quel changement avec les étangs de la Somme et les vastes champs de betteraves ! Puis, cette "grisaille" a vite été effacée par les gens. Non par leur chaleur qu’entonne une certaine chanson cliché, mais par leur curiosité et leur diversité intellectuelle : l’opéra et le théâtre côtoient la braderie et le carnaval. J’aime assez ce mélange des genres que je n’ai pas encore trouvé ailleurs. J’aime aussi le Nord pour ses légendes et ses géants, beaucoup plus grands et plus nombreux que les cabotans d’Amiens...
Le Nord est aussi pour moi le lieu des mes activités extraprofessionnelles : depuis 1999, avec mon ami Flamand de naissance, nous avons organisé près d’une quinzaine d’appart-expos, de lectures, et avons créé une maison d’édition transfrontalière de livres-objets et de livres-artistes (L’Âne qui butine).
Aujourd’hui j’habite la Belgique et travaille en France. Chaque jour, matin et soir, je traverse en train la frontière, sensation d’être toujours en vacances, partagée entre deux pays : le Nord et notre maison, entre deux activités : mon travail salarié et l’écriture.

Auteurs de chevet :
Pour le train : Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda.
Pour le lit : La grenouille dans tous ses états, de Françoise Wasserman.
Sinon mon "auteur de chevet", s’il n’en fallait qu’un, serait Bernard Noël !

Découvrir des livres :
La femme du botaniste, de Hubert Nyssen
On vit drôle, de Otto Ganz et Anne Guilbault

Bibliographie

- Au bord du fleuve, écriture croisée avec Jacques Abeille - L’âne qui butine
- Carte postale verso II (Norvège, Turquie, Chine) - Ed. Encres vives, collection Lieu
- 13 nouvelles noires - Idlivre.com
- Nuit volée - Ed. Pour un ciel désert
- Photos anonymes, impairs de boules - L’âne qui butine
- Faire-part de chair - L’âne qui butine

En collectif :
- Anthologie de l’imaginaire, Rafael de Surtis
- Templiers - Les yeux de Baphomet, Rafael de Surtis
- Sorciers - Le conseil de sang, Rafael de Surtis

Extraits

Extrait de "Gauthier d’Angoulême, chevalier apostat", dans Templiers, Les yeux de Baphomet, Rafael de Surtis

... Ici, la terre fusionne avec la cendre. Là, l’odeur de soufre se mêle aux malédictions et aux cris de la chair à vif. Mon dos bossu est plein de cette bataille, de cette rage d’hommes. J’entends sonner le glas des ténèbres. J’entends résonner l’épouvante des jeunes filles. J’entends une fois de plus ma traîtrise crisser sur les cailloux de ce désert.
Quels doigts légers commandent ce martyre et ces tortures ? Est-ce vous Dieu, que votre ombre effarouche ? Les hommes que nous sommes sont votre engeance nauséabonde et votre âme abjecte. Nous sommes nés de vos tourments. Avouez-le.
Mais AVOUEZ donc ! ... Mais voilà qu’une foule enthousiaste, gagnée par vos appels, vous rejoint. Vous l’accueillez dans vos cités où vous l’honorez en érigeant des crucifix, en allumant des bûchers. Et quand, usée, cette foule voulant comprendre tombe à vos pieds, marmonnant de sourdes prières, vous la relevez de vos mains tachées de sang...

Extrait de Nuit volée, Ed. Pour un ciel désert (Rafael de Surtis)

La forêt m’appelle. L’ombre des arbres, en cette nuit se couvre d’un voile blafard. Les faibles lueurs des dernières maisons du village me poussent vers la fuite. Debout, sur le bord de la route, j’attends. Entre chien et loup, j’attends. Le ronronnement d’une voiture, près de moi, m’invite à entrer dans son ventre de fer, en silence. Pourquoi dire quand les mots ne prennent plus possession de la vie ? L’homme roule vite. Toujours m’agacera cette petite virilité exacerbée par une simple pédale d’accélération. J’ai envie d’une cigarette. Je croise les jambes. L’homme doit regarder ce mouvement, entendre le froissement du tissu, peut-être même apercevoir le haut de mes bas. Je sais cet homme vivant. Il ne sait pas ma mort.
Par un chemin sur la droite la voiture pénètre dans la forêt et s’immobilise. Toujours le silence entre nous, froid et insolent. Le noir de la nuit me dédouble. A peine ai-je fermé les yeux pour savourer cette obscurité que l’homme m’agrippe...

Animations

Ateliers (d’écriture...)
Lectures
Tables rondes et débats
Rencontres avec des groupes d’enfants (scolaires…)
Rencontres en milieu pénitentiaire
Salons
Festivals

Commentaire
J’ai participé à de nombreux ateliers d’écriture. Je fais régulièrement des lectures à voix haute. J’ai participé à des tables rondes plutôt axées sur l’édition limitée. Je suis présente dans au minimum 3 salons par an.

Imprimer
Rédigé le 7 mars 2007 par Valérie Tronet, actualisé le 26 septembre 2011

Document lié à cet article :

A_letore2.jpg : JPEG - 33.9 ko
Formation orga­ni­sées par la SGDL 2017 La SGDL pro­pose trois for­ma­tions conven­tion­nées par l’Afdas : Maîtriser le contrat d’édition pour mieux le négo­cier (6 et 7/12/2017) animée par Maïa Bensimon et Véronique Ovaldé "Le contrat régit la (...) Ludovic Joce Biographie Bibliographie Animations [1 [2 Point de gra­vité, D’un Noir Si Bleu, 2014. L’insur­rec­tion poé­ti­que (col­lec­tif), Corps Puce, 2015 Ecrit(s) du Nord 29/30 (col­lec­tif), Editions Henry, 2016 (...) Retraite des artis­tes auteurs Le mer­credi 11 octo­bre, à 14h, séance plé­nière orga­ni­sée autour de la retraite des artis­tes-auteur par l’IRCEC en par­te­na­riat avec la Région Hauts-de-France Josette Wouters Biographie Bibliographie Animations [1 -]Biographie Josette Wouters arrive tar­di­ve­ment à l’écriture par deux romans : Le pas­sage à canote et L’épingle de Fanny. Ils racontent l’humble vie des gens (...)